Electricité et installation électrique préexistante

 

Après ses premières installations électriques, beaucoup ne pense pas à contrôler le poste électricité. Pourtant, selon les statistiques, 4000 accidents graves d’électrisation et une centaine de mort se produisent sur une année. Et sur près de 250 000 incendies, plus de 80 000 ont pour cause de départ une installation électrique vétuste ou non conforme. Ces chiffres rappellent la nécessite de faire appel à un électricien paris pour un contrôle périodique de ces installations électriques.

Contrôle périodique des installations électrique d’un habitat

Pour pouvoir vendre un logement ancien, de plus de 15 ans, il est impératif de faire faire un diagnostic électrique du bien. Cette exigence de la loi indique qu’à partir de ce délai, une vérification de l’installation électrique s’impose. Pour les plus prudents, électricien paris propose la demande de bilan d’installation à un intervalle de 10 ans. Cette fois, il n’est plus question d’obligation, mais plus, une question de sécurité. Et notons que chacun est responsable de son installation, même en cas de location. Si une anomalie se produit, electricien paris rappelle que, comme les travaux d’installation électrique, les travaux de rénovation sont du ressort d’un électricien installateur ou d’un un électricien qualifié. Il doit fournir une attestation de mise en sécurité à l’issue des opérations de réparation ou de rénovation effectuées.

Normes à suivre dans une installation électrique

Une nouvelle installation, réalisé par un electricien paris suit à la lettre les règlements de construction existantes. Mais pour qu’une installation ancienne suive cette même performance, il faut se rapprocher le plus possible de la norme NF C 15-100 . Cette conformité, selon l’electricien paris garantit une sécurité optimale à une installation électrique, mais permet aussi une adaptions aux exigences et aux besoins quotidiens de la vie contemporaine. Aujourd’hui, plusieurs appareils électriques sont susceptibles d’être utilisés en même temps et nécessitent ainsi une sécurisation accrue de l’installation.

Cas pratique de matériel vétuste

Des matériels vétustes ou inadaptés aux besoins actuels présentent de grands risques d’électrocution. C’est le cas des prises ou interrupteurs trop vieux, ne correspondant plus à son usage ou présentant des risques de contacts directs liés à un élément de sous-tension. Ce cas signifie également que les installations invisibles, dans les murs sont de même état que les installations visibles, donc également vétuste. Généralement, c’est le cas des prises sans prise de terre, des prises saillies et sans collerette et des matériels très anciens. Il faut demander à électricien paris l’importance des travaux à réaliser. En tout cas, il faut se rappeler que le propriétaire de la maison reste le principal responsable d’une installation électrique même si le bien est mis en location. Il encourt des risques pénaux au cas où un accident survient à cause d’un manque de rénovation. Une installation vétuste n’est profitable à aucune des parties que ce soit au propriétaire ou au locataire donc. Ce dernier peut interpeller le propriétaire sur la vétusté d’un de ses équipements électriques pour se protéger d’un éventuel risque d’électrocution. Le propriétaire doit dans ce cas agir.